Aerosols… Recycle !

Xavier Magaldi  - UrsusBiPolarus - 2014 18ursus bi polarus  fr-3Xavier Magaldi  -Ursus Bi Polarus - Artefact Satigny 2014 1Xavier Magaldi  - UrsusBiPolarus - 2014 19

Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 001 montana Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 002 montana Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 003 montana Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 004 montana Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 005 montana Xavier Magaldi Ursus Bipolarus 006 montana

Les gaz Chlorofluorocarbure.

Les CFC étaient utilisés comme gaz propulseurs à cause de leurs caractéristiques intéressantes. En effet, ils sont inodores, stables ainsi qu’ininflammables. Mais leur principal défaut est qu’ils détruisent la couche d’ozone, c’est pourquoi ils sont interdits en Europe ainsi qu’en Amérique du nord. Certains pays continuent, hélas, à les utiliser.

Malgré une très forte baisse des rejets de CFC, la durée de vie des CFC rejetés dans le passé et le réchauffement de la basse atmosphère détériorent encore la couche d’ozone.

La plupart des émissions de CFC ont cessé mais ces molécules subsistent en moyenne 100 ans dans l’atmosphère . En 1995, la production de CFC avait chuté de 76 % à l’échelle mondiale

Progrès et Green painting?

Il s’avère que beaucoup de progrès ont été réalisés, notamment la suppression des CFC lors du protocole de Montréal qui est entré en vigueur le 1er janvier 1989.

Aujourd’hui, même les pigments des couleurs sont moins nocifs, certaines peintures son inodores ou à base d’eau comme la « water based 300 de Montana Colors« .

Keep The Planet Clean

D’autre marques comme Liquitex, Ironlak et Belton développent aussi leur « Eco-Spray »

Aujourd’hui,ce CFC est donc remplacé par d’autres gaz dont le propane, le butane et l’isobutane. Ces gaz n’ont pas d’effet sur la couche d’ozone. Par contre se sont des hydrocarbures inflammables et explosifs, rendant donc leur utilisation plus dangereuse. Afin de prévenir ces risques d’inflammabilité, il ne faut jamais utiliser un aérosol proche d’une source de chaleur et donc encore moins le propulser en sa direction. Considérés comme «déchets spéciaux» il est important de les déposés dans un Espace de récupération cantonal.

L’aérosol est un emballage en aluminium ou en fer-blanc, contenant des gaz propulseurs inflammables, lorsqu’il est vide, se recycle à 100% et indéfiniment. Les emballages triés sont broyés puis fondus pour produire une nouvelle matière première qui est utilisée notamment dans la production de nouveaux emballages ainsi que dans les secteurs du bâtiment et des transports.

Cette fabrication secondaire nécessite 95% d’énergie en moins que celle effectuée à partir de matière première et permet d’économiser bauxite, pétrole, charbon et eau.

125 aérosols permettent de fabriquer une trottinette!

Abandonnés dans la nature, les aérosols polluent la végétation car leur dégradation prend de 50 à 200 ans.

Jeter les aérosols avec les ordures ménagères entraîne un gaspillage de matières premières. Recycle…

Recyclez et soyez respectueux de votre environnement.

Ursus Bipolarus: Sculpture réalisée en bombes aérosol vides